AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est officiel. Je suis paumée. (libre!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SAY HELLO TO « Andrea »

avatar


→ MESSAGES : 52
→ INSCRIPTION : 28/06/2011
→ AGE DU PERSONNAGE : 26 ans.
→ PSEUDO : Sil.
→ CÉLÉBRITÉ : Cobie Smulders ♥.
→ CRÉDITS : white rabbit.

MessageSujet: C'est officiel. Je suis paumée. (libre!)   Mer 29 Juin - 13:42


libre !


Tu es perdue. Totalement perdue. Tu es atterrie dans cet endroit qui n'est pas celui d'où tu viens. La seule chose dont tu te souviens, c'est la sensation du métal froid du pistolet contre ta tempe, ensuivi du terrible bruit du coup de feu. Pourquoi, subitement, t'étais-tu retrouvée dans cet endroit impossible, où des gélules roses volent dans le ciel et où le gazon est bien trop vert ? Cependant, ce décor ne te dit absolument rien, car tu n'as jamais eu le temps pour les jeux vidéos, occupée que tu étais. Cela fait des heures que tu marches dans une sorte de campagne peu rassurante ; tu commences à avoir faim, soif, à sentir tes muscles grincer, en les entendant presque crier "Je vais me suicider avec des yaourts périmés" à chaque pas que tu fais. Tu te sens seule. La solitude est un sentiment ressenti par tellement de gens, qu’il serait égoïste de le ressentir tout seul... Tu aimerais voir quelqu'un. Parler à n'importe qui, abandonner un seul instant cette peur et cet ennui que tu ressens en cet endroit inconnu, où tu ne te sens pas chez toi. Tu regardes ton portable. Pas de réseau. Au bord de la crise de nerfs, le silence t'insupportes. "C’est trop calme... j’aime pas trop beaucoup ça... J’préfère quand c’est un peu trop plus moins calme...", tu te dis, essayant l'humour pour te calmer un peu. Et, en attendant, tu continues à marcher.

Et voilà que, enfin, tu aperçois, pas si loin, des lumières. C'est quoi ces lumières là-bas au loin ? C'est les lumières du port d'Alexandrie (font naufrager les papillons de ma jeunesse) ? Mais non, mais non. C'est... Une ville ! Fière de toi, tu reprends tes esprits, te dirigeant à toute allure vers ce qui semble effectivement être, au fur et à mesure que tu t'en rapproches, une ville. Bien qu'elle soit tout aussi louche que la campagne que tu as traverses depuis des heures. Tu y accours, sans oublier de crier un « Je suis le roi du monde ! » a grande voix. En arrivant près de l'entrée de la ville, tu ralentis. Tu te rends compte que, bien qu'elle soit très différente de tout ce que tu aies vu jusqu'à présent, cette ville est remplie d'êtres humains. Toi qui avais laissé ton imagination déborder, jusqu'à en conclure que cet endroit était un rêve rempli d'animaux à deux têtes... Tu en es presque choquée. Ton visage reflète ton incrédulité, ta nouveauté dans ce monde, pendant que tu te mélanges à la foule, suivant à l'aveuglette le flot de personnes qui semble se diriger vers ce qui doit être la place principale. Tu ne sais que faire. Tu décide donc de t'asseoir, sur une sorte de gros champignon violet à l'air inoffensif. Tout en regardant autour de toi. Les yeux écarquillés, incarnation de l'incrédulité, tu es perdue. Quelqu'un t'observe. Tu le sens. Tu te retourne vers cette personne, qui s'approche doucement de toi. Tu tentes quelque chose. Peut-être que ce quelqu'un peut t'aider, qui sait ?

    « Euh, excusez-moi... Vous sauriez me dire on est où, là ? »


Tu te lèves, un peu hésitante. La voilà, la personne que tu cherchais, pour ne plus te sentir seule. Tu t'en approches, gentiment. Tu es toujours en paranoïa, craignant presque qu'elle se transformera en un monstre digne d'un film hollywoodien. Tu déglutis.

    « Je... Moi, c'est Andrea. Mais, hum, vous pouvez m'appeler Andy. Et, je suis complètement paumée, à vrai dire. »


Dernière édition par Andrea le Mar 5 Juil - 8:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAY HELLO TO « Eleanor »

avatar


→ MESSAGES : 30
→ INSCRIPTION : 26/06/2011
→ AGE DU PERSONNAGE : 24 ans
→ PSEUDO : Mockingjay
→ CÉLÉBRITÉ : K. Dunst
→ HUMEUR : Bonne, il me semble :)

Personnage
Ancienneté: nouvel arrivant
Niveau: débutant (Pikachu) débutant (Pikachu)
Carnet d'adresses
:

MessageSujet: Re: C'est officiel. Je suis paumée. (libre!)   Jeu 30 Juin - 19:43

[désolée pour la qualité, mais j'ai été un peu c*nne et j'ai fermé l'onglet une fois finis, et impossible de le récupérer ...]


Arrivée depuis peu aux Hémérides, je commençais à prendre aux jeux des visites et découvertes extraordinaires ! Entre flore et faune incroyable, je m'extasiais à visiter mon nouveau lieu d'habitation, plus riche encore que ce que l'on pouvait soupçonner le jour de son arrivée. Toujours est il que, de nature curieuse, je m'étais empressée de visiter le voisinage, à commencer par l'impressionnante forêt dans laquelle j'avais atteris. Toujours aussi fascinée par le vert émeraude des arbres, je m'étais également intéressée aux plus petits détails. Mes longues heures de marches et de visites permettaient en effet de telles possibilité, et, si, dans le monde réel, je me déplaçais principalement en voiture ou transport en commun - oui, j'avais un semblant d'âme d'écolo - un changement de moyen de transport était agréable. Sauf quand mes pieds se plaignaient, mais bon, il faut savoir faire des sacrifice. J'avais déjà eu de la chance d'être en chaussures plates et confortables...

Mais il est vrai que se reposer ne pouvait que faire du bien. Je m'étais construite une cabane de fortune à l'aide de morceau de bois, pierres et grandes feuilles solides, ainsi qu'un lit de fortune grâce à un amas de mousse, mais j'avais hâte de récupérer assez d'Hemmies pour m'offrir un logement quelque part. J’espérais pouvoir rester dans la zone forestière, bien que la zone aquatique avait un climat peut être un peu plus agréable. Heureusement, il n'y avais de bestioles comme des guêpes ou mouches nulle-part, aucun besoin de moustiquaires ! Après, la zone urbaine présentait également ses avantages ! C'était d'ailleurs vers là bas que je me dirigeais. J'avais entendu dire que certains commerçant offraient des places et on n'avait jamais assez d'Hemmies... J'avais entendu dire que la librairie et le magasin d'épices avaient des postes des plus... intéressant.
De toute façon, se renseigner ne coutait rien. Quelle spiritualité n'est ce pas ? Ou serait-ce plutôt du pragmatisme ? Je m'en fichais en fait.

Car j'étais libre et j'aimais cela. Pas de devoirs à rendre, pas d’impôts à payer, pas de courses à faire. J'aimais, j'adorais, j'aurais construit un temple pour les Hémérides ! Et même pas parce qu'elles m'avaient sauvé d'une mort certaine - j'avais presque oublié ce minuscule détail - mais parce qu'elles m'ouvraient d'autres portes, m'offraient en quelques sortes une nouvelle chance ! Et j'étais décidée à la vivre aussi bien que j'aurais pu vivre dans le monde réel. Juste quelques petites choses me manquaient. Mon iPod, qui avait rendu l'âme dans la matinée, mon armoire aussi - j'aurais tué pour de nouveaux sous-vêtements, t-shirts et un jean en bon état - tout comme une douche. Je m'étais certes baignée ce matin dans la mer, une impression de saleté me collait tout de même au corps et mes cheveux étaient raides et plein de sel. Une bonne bouteille d'alcool aurait été sympa aussi, je m'imaginais déjà sortir un tire-bouchon de mon tiroir de cuisine et de déguster un bon vin. Je n'avais pas encore trouvé ici une boisson semblable, j'étais en quête !

Soudain, une jeune femme brune me tira de mes pensées. Elle avait les yeux grands ouverts, totalement écarquillés et avait l'air complètement perdue ! Et apeurée, aussi- La dénommée Andrea/Andy me demanda d'ailleurs l'endroit où elle était, tout en déclarant ouvertement qu'elle était, je cite, paumée. Je souriais doucement, et me reconnaissais un peu là. J'étais rapidement passée au dessus de ce stade, mais quand même !

-Tu es au centre ville de la zone urbaine... Les Hémérides... Que sais tu exactement ?


Quel morceau de l'histoire devais-je raconter ? Je n'étais peut être pas non plus la mieux placée pour la mettre en situation, mais je pouvais l'aider un minimum. Du moins j’espérais être un petit peu utile ! Mais avant même qu'elle n'ait pu répondre, je reprenais la parole.

-Et quelle malpolitesse de ma part ! Je suis Eleanor, et tout les dérivés possible ! Appelez moi comme vous voulez, je ne suis pas difficile !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAY HELLO TO « Andrea »

avatar


→ MESSAGES : 52
→ INSCRIPTION : 28/06/2011
→ AGE DU PERSONNAGE : 26 ans.
→ PSEUDO : Sil.
→ CÉLÉBRITÉ : Cobie Smulders ♥.
→ CRÉDITS : white rabbit.

MessageSujet: Re: C'est officiel. Je suis paumée. (libre!)   Mar 5 Juil - 9:37

La réponse de l'inconnue te surprend. La zone urbaine, les Hémérides ? Tu te demandes de quoi elle parle. Tout dans ton visage exprime ton incompréhension ; tu retiens le "Gné?" que tu es habituée à sortir lorsque tu ne comprends pas quelque chose, de peur qu'elle te prenne pour une demeurée. Mais, avant que tu ne puisse dire quoi que ce soit d'idiot, la fille se présente. Eleanor. Joli prénom, tu te dis. Mais, à vrai dire, tu sais que tu ne t'en souviendra plus d'ici quelques minutes, vu ta mémoire à la Dory dans Nemo. Tu souris quand même, peu enthousiaste, et toujours aussi incrédule. Inconsciemment, tu la tutoie, te sentant étonnamment en confiance avec cette inconnue.

    « Enchantée. Heu, écoutes... j'ai absolument aucune idée de quoi tu parles, Eleanor. C'est quoi, ces "Mérides", là ? On est sur Terre, au moins ? »

Le nom est faux, tu le sens. Et tu n'as aucune envie de chercher dans ta tête le nom exact. Soudain, tu te sens lasse, fatiguée ; serais-tu au bord de la dépression ? De la crise de nerfs ? Tu n'en sais rien. Tu attends sa réponse, impatiente comme une fillette en attente d'un cadeau. Mais, en même temps, tu n'as pas vraiment envie d'entendre ce qui suivra. Cette Eleanor pourrait très bien être fruit de ton imagination... Petite, tu t'amusais à imaginer vivre dans un monde qui n'existait pas, entourée de personnes qui n'existent pas. Tu avais regardé un film, un soir, chez une copine, et cela t'avait marquée au plus haut point. Tu ne sais plus le titre. Matrix, peut-être ? En tout cas, ton imagination débordante te rendait presque parano. Ces souvenirs d'enfance flous te remontent à la mémoire, sans que tu ne puisse comprendre pourquoi. Ces fantaisies te donnent mal à la tête ; tu tente de chasser ces pensées philosophiques sur ce monde qui n'existe pas.
Et pourtant... Pourtant, cet endroit pourrait bien être fruit de ton imagination. Pourquoi, sinon, ce décor absurde ? Tu as presque envie de pleurer. Tu esquisse un pas en arrière, l'air désolée.

    « C'est pas grave, laisse tomber. Je... J'essayerai de rentrer chez moi, en espérant ne pas être sur la planète Mars. Merci quand même... »

Tu soupires, tu te retournes, marches, lentement. Les gens te bousculent, tu t'en fiches. La seule chose que tu veux, c'est retrouver ton appartement miteux et ta vie avec Gary. Même si, au fond de toi, tu sais que tu ne pourra pas retrouver ton ancienne vie.





[Désolée, c'est pourri, j'ai fait la même chose que toi ><]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SAY HELLO TO « Contenu sponsorisé »




MessageSujet: Re: C'est officiel. Je suis paumée. (libre!)   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est officiel. Je suis paumée. (libre!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
USE YOUR JOSTICK :: MONDE ACCESSIBLE :: ZONE URBAINE :: CENTRE-VILLE :: La Place Publique-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com